browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Tabac et alimentation vivante

Posted by on 23 mars 2016

Voici 2 questions intéressantes posées par des internautes à Vadim Zeland sur son blog…

« Un saut qualitatif est nécessaire pour changer de niveau d’énergie, mais je ne suis pas en mesure de le réaliser pour passer à une alimentation vivante. Ça me pose un problème de conscience et je manque d’énergie pour la réalisation de mes intentions. Donnez-moi un conseil pour réaliser cette transition. »

La première étape, c’est de renoncer aux produits synthétiques des supermarchés au profit d’une alimentation pure et naturelle. La chimie provoque une accoutumance et un état modifié de la conscience (dégénération mentale), c’est pour cela qu’il est nécessaire de l’exclure. Opter pour une alimentation naturelle dans un environnement technogénétique est déjà un grand progrès.

Pour passer au niveau suivant (une nourriture principalement vivante), il est nécessaire de réaliser un pas simple, mais ce n’est pas forcément une étape évidente : considérez que la nourriture vivante n’est pas un but en soi même mais un moyen d’atteindre un autre but. Les autres buts peuvent être les suivants : augmentation de l’énergie, clarification de la conscience, amélioration de la forme physique, augmentation de la vitalité.

Par exemple, si votre objectif est d’arrêter de fumer, vous ne faites que penser à cela et vous luttez contre ça. Mais quand le fait d’arrêter de fumer devient une condition préalable pour atteindre un autre objectif (la santé), il n’y a pas de lutte contre cette habitude qui vous accable par rapport au but auquel vous aspirez.

Quand vous gravissez une montagne, vous supportez le poids des bagages mais vous les oubliez très vite car toutes vos pensées sont orientées vers le sommet.

C’est pareil pour la nourriture vivante qui ne doit pas être un objectif en soi mais un moyen. Autrement dit, vous devez clairement comprendre pourquoi vous le faites. Et ne pas le faire pour la nourriture elle-même mais pour les avantages que vous pouvez en tirer.

Tout ce qui précède semble compréhensible mais en même temps, ce n’est pas très évident. Si le but n’est pas atteint, il faut se demander si ce n’est pas plutôt un moyen (comme c’est le cas en ce qui concerne l’argent). La substitution de ces notions peut être source d’échecs. Quand l’alimentation vivante cesse d’être un objectif en soi, cela devient tout de suite plus léger et plus simple.

« Mon objectif est de cesser de fumer. J’ai tout essayé mais je n’y arrive pas. Dites-moi comment faire ? »

Arrêter de fumer n’est ni un but ni un moyen. Le fait d’arrêter de fumer ne vous oriente pas vers un but mais vers une lutte contre l’habitude elle-même, contre soi même, contre son ombre. C’est une bataille inutile qu’il est nécessaire de cesser. Pour cela, il faut un nouveau but incompatible avec la lutte précédente.

Autrement dit, le fait de fumer est seulement une caractéristique de votre mode de vie actuel (de votre ancienne vie si vous vous fixez un but louable).

Supposons que vous vous fixiez le but de retrouver la santé, une bonne forme physique, un meilleur tonus. Définissez les moyens : une nourriture saine, du sport ou au moins de l’entrainement physique. Commencez par exemple par courir chaque matin (ou le soir). Dans ce cas, vous avez clairement défini le but et les moyens. Qu’est ce qui se passe dans ce cas là ? L’ancienne caractéristique commence alors à entrer en conflit avec la nouvelle. Vous vous retrouvez dans une situation sans issue : soit vous fumez, soit vous courez. Ça ne fonctionne pas ensemble. Seulement maintenant, tout se passe autrement sans effort. Cette caractéristique va disparaître d’elle-même parce que vous courez au lieu de lutter contre votre habitude. Maintenant, vous avez d’autres objectifs.

Frank Sanchez – Février 2016

 

Commentaires fermés